L’économie française toujours au ralenti

L’activité se replie en France pour la première fois depuis 3 mois en mai, le taux de contraction étant cependant marginal. Cette tendance se reflète dans l’Indice Flash Composite Markit de l’Activité Globale en France, basé sur environ 85 % du nombre habituel  de réponses à l’enquête mensuelle, qui se replie de 50.6 en avril à 49.3 et affiche ainsi un plus bas de 3 mois.

Les prestataires de services et les fabricants  signalent une diminution de l’activité en mai, celle-ci se repliant pour la première fois depuis février dans les deux secteurs. Les prestataires de services ne signalent qu’une baisse modérée de leur activité tandis que les fabricants indiquent un recul très léger de la production. Le volume des nouvelles affaires reçues par les entreprises du secteur privé français affiche une deuxième baisse mensuelle consécutive en mai. Bien que modéré, le taux de contraction atteint son plus haut niveau depuis février. Selon les entreprises interrogées, cette tendance résulte d’un environnement peu favorable à la demande, de la faiblesse des budgets ainsi que d’un certain  attentisme de la part des clients. Le volume des nouvelles affaires recule chez les prestataires de services et chez les fabricants, ces derniers mentionnant en outre une baisse des nouvelles commandes à l’export pour la première fois depuis 5 mois.

Source : communiqué