Le taux du Livret A à 0,75 % fait grincer des dents à la FBF

Premier couac après l'annonce du gouvernement de maintenir le taux du Livret A à 0,75%. Mercredi 20 juillet, la Fédération bancaire française (FBF) a regretté  que la formule utilisée par la Banque de France, et qui aurait conduit à ramener le taux à 0,50% n'ait pas été retenue. Un telle rémunération aurait répondu à l'objectif de préservation du pouvoir d'achat des épargnants concernés, compte tenu du niveau d'inflation, indique la FBF qui regrette une décision sans justification économique. "Elle est très défavorable aux financements qui reposent sur le livret A, notamment le logement social. Elle pèse sur le budget de l'Etat du fait de son impact sur les comptes du fonds d'épargne géré par la Caisse des Dépôts", note la FBF. En revanche, la Fédération a salué la décision de ramener le taux de rémunération des nouveaux PEL (Plan d'Epargne Logement) de 1,5% à 1% qui, elle, "va dans le bon sens".