La Financière de l’Echiquier met en avant sa gestion systématique

Quelques jours après avoir annoncé une prise de participation dans la société de gestion alternative Eraam, la Financière de l’Echiquier, à l’origine connue pour ses solutions de stock-picking  (sélection de valeurs) discrétionnaire, communique sur sa gamme de fonds systématiques décorrélés des marchés. Ainsi, le gestionnaire veut aujourd’hui développer la commercialisation de son fonds Ucits Echiquier QME, lancé au mois d’octobre dernier et reprenant le processus de gestion du fonds Echiquier QME Global, qui existe pour les investisseurs professionnels depuis trois ans.

Dans un communiqué, la Financière de l’Echiquier explique qu’Echiquier QME a recours à une méthodologie de gestion quantitative systématique dont l’objectif est de réaliser des gains aussi bien dans les marchés en tendances (haussières ou baissières) que sur des marchés sans tendances, avec une volatilité annuelle moyenne inférieure à 10%. Le fonds investit dans des contrats à terme de type futures, répartis sur quatre classes d’actifs pour sa version Ucits (indices actions, obligations d’Etat, taux d’intérêt, devises), auxquelles il faut ajouter les matières premières pour sa version Echiquier QME Global. Le processus d’investissement, axé sur le contrôle du risque, est mis en œuvre de façon systématique grâce à des modèles quantitatifs propriétaires qui permettent d’allier deux stratégies complémentaires : des stratégies « momentum » (pour environ 70% du portefeuille) et des stratégies « satellite », dont les algorithmes représentent environ 30% de l’allocation du portefeuille.

Le fonds est géré par une équipe de deux personnes ayant rejoint LFDE en 2013 – Ludovic Berthe et Alexis Grutter – qui cumulent plus de 25 ans d’expérience en gestion alternative et travaillent ensemble depuis plus de dix ans à l’élaboration et à l’amélioration continue de la méthodologie systématique à l’origine d’Echiquier QME.