La BCE doit poursuivre sa politique accomodante, selon Villeroy de Galhau

La politique très accomodante de la Banque centrale européenne sur la zone euro ne doit pas cesser dans l'immédiat, a réaffirmé mercredi le gouverneur de la Banque de France François Villeroy de Galhau lors d'une conférence à Francfort. «Nous sommes raisonnablement confiants dans le fait que l'inflation globale et l'inflation sous-jacente vont converger près de notre objectif en 2019 (...). Etant donné cette évolution, devrions-nous cesser de mettre en œuvre une politique monétaire accommodante? A ce stade, la réponse est clairement non», a-t-il affirmé.

Des pressions, notamment venues d'Allemagne, sont fortes pour engager un processus de tarissement du programme de rachat de dettes engagé par la BCE depuis deux ans. Des pressions d'autant plus fortes que l'inflation globale a atteint l'objectif de la BCE en février, soit 2%, et l'a largement dépassé en Allemagne avec 2,2%. Mais hors prix de l'énergie, cette inflation peine toujours à afficher des niveaux satisfaisants.