Dorval AM vise 1,5 milliard d'euros d'encours en 2018

Newsmanagers

Dorval Asset Management (Dorval AM) accélère sa croissance. Au 31 décembre 2016, ses encours gérés en OPCVM et mandats de gestion ont en effet atteint 950 millions d'euros contre 688 millions d'euros à fin 2015. Un bond en avant porté principalement par « une collecte nette record de plus de 200 millions d'euros en 2016 », a indiqué Stéphane Furet, son directeur général, à l'occasion de la présentation de sa stratégie d'investissement pour 2017. La société de gestion, dont Natixis Asset Management est l'actionnaire principal, n'entend pas s'arrêter en si bon chemin. « Nous visons 1,5 milliard d'euros d'encours a minima à horizon 2018 », a ainsi annoncé Stéphane Furet.

Pour donner corps à son ambition, Dorval AM souhaite accélérer son développement en France et à l'international en s'appuyant notamment sur la plateforme de distribution mondiale de Natixis Global Asset Management. A ce titre, Dorval AM travaille d'arrache-pied au déploiement de son offre en Europe, et principalement en Italie, au travers des fonds Dorval Convictions et Dorval Manageurs Europe. « L'Italie est notre priorité mais la Suisse et le Benelux sont également des zones dans lesquelles nous souhaitons nous développer en 2017 », a précisé Louis Bert, directeur général délégué de Dorval AM.

En termes d'allocation d'actifs, Dorval AM affiche clairement sa préférence pour les actions européennes, estimant qu'elles possèdent « un fort potentiel de surperformance ». « La décote des actions de la zone euro par rapport aux actions américaines est proche de 15%, a souligné François-Xavier Chauchat, économiste et membre du comité d'investissement de Dorval AM. La valorisation des actions européennes est encore très attractive. Par ailleurs, c'est en Europe que le potentiel de rattrapage économique est le plus élevé. Enfin, la prime de risque des actions de la zone euro est historiquement élevée et le taux de rendement réel des actions est supérieur de plus de 6% à celui des obligations d'entreprises. » Au sein des actions européennes, la société de gestion privilégie les petites et moyennes capitalisations « dont la croissance des bénéfices a été de 40% au cours de trois dernières années », selon Dorval AM.