Chez Cafpi, l’investissement locatif ne représente plus que 10 % des opérations

Le courtier en ligne note que la résidence principale représente désormais 89 % des acquisitions. L’investissement locatif poursuit son effritement et n’atteint plus que 10 % des opérations. « Un mauvais chiffre à méditer alors que se prépare la réforme des rapports locatifs », juge Philippe Taboret, directeur général adjoint de Cafpi.

D’après le professionnel, les secundo-accédants sont à la fête pendant que les primo-accédants sont à la peine. Les premiers empruntent plus (187.123 euros en moyenne) sur une durée stable (201 mois) et dans l’ancien majoritairement alors que les deuxièmes, moins du tiers des acquéreurs, empruntent, en moyenne, 172.529 euros sur 20 ans