BNP Paribas menacée d'une amende record pour violations d'embargo

NewsManagers

La banque française BNP Paribas est menacée d'une amende record et d'un retrait de sa licence bancaire aux Etats-Unis où elle est accusée d'avoir contourné l'embargo contre Cuba, l'Iran et le Soudan. La pénalité s'élèverait à plus de 10 milliards de dollars, selon le Wall Street Journal,  qui cite des sources proches du dossier non identifiées.

BNP négocierait pour payer un peu moins de 8 milliards de dollars, précise le quotidien. Il s'agirait en tout cas d'une des plus grosses amendes jamais infligées à une banque aux Etats-Unis pour des faits similaires, relève le quotidien. Elle dépasserait de loin l'amende infligée en 2012 à la banque britannique HSBC (1,92 milliard de dollars), accusée de complicité de blanchiment, et celle ayant frappé sa compatriote Standard Chartered Bank (667 millions de dollars) pour violation de l'embargo contre l'Iran.

Selon le Wall Street Journal, la banque pourrait également se voir temporairement interdire de réaliser des transactions en dollars vers ou à partir des Etats-Unis. Autrement dit, le devenir de la licence bancaire de BNP serait également sur la sellette.