Capital-investissement

Une classe d’actifs à la performance deux fois supérieure à celle des actions sur dix ans

La performance du capital-investissement français, mesurée à fin 2015, s’élève à 10% en moyenne par an depuis dix ans

L’Association française pour la croissance (Afic) et EY ont publié les performances 2015 du capital-investissement. Et force est de constater que les chiffres sont flatteurs. La performance du capital-investissement français depuis l’origine (1987 - 2015), mesurée à fin 2015, s’élève à 10% en moyenne par an, nette de frais, supérieure aux 9,8% dégagés fin 2014 sur un périmètre comparable. Sur un horizon de 10 ans la performance moyenne est également de 10% net par an.

Ainsi, le capital-investissement français surperforme à nouveau les autres grandes classes d’actifs sur le long terme, y compris celles sans risque, dans un environnement de rendement historiquement et durablement très bas.

Sur l’horizon de 10 ans, le rendement moyen annuel de 10% est deux fois plus élevé que celui des marchés d’actions cotées (4,0% pour le CAC 40 dividendes réinvestis, 5,3% pour le CAC All-Tradable dividendes réinvestis – ex-SBF 250). Le constat est du même ordre de grandeur par rapport au marché obligataire et au marché immobilier qui enregistrent des progressions de respectivement 5,1% et 6,0%.

Dans le détail, fin 2015, le taux de rendement interne (TRI) sur 10 ans du capital-innovation s’élève à 2,6 %, celui du capital-développement à 6 %, celui capital-transmission à 13,7 % et les fonds généralistes (sur les différents métiers du capital-investissement) présentent un TRI 10 ans de 7,4 %.

Si la performance de cette classe d’actifs n’a de sens que sur le long terme, les taux de rendement sur des périodes plus courtes restent comparables à ceux sur 10 ans et plus. Ainsi, le TRI sur 5 ans de la classe d’actifs atteint 9,1 % et celui sur 3 ans 13,3 %.

«Le capital-investissement français, année après année, continue à afficher un très bon rendement et surperforme à nouveau en 2015 toutes les autres classes d’actifs (…). Notre ambition est de doubler la taille du capital-investissement français à horizon de cinq ans pour faire croître les entreprises, tout en favorisant plus largement encore l’orientation de l’épargne vers cette classe d’actifs robuste», déclare dans un communiqué Olivier Millet, président de l’Afic.

Fichiers: