Marché immobilier

Un coup de froid possible après une année record

L’année 2017 a battu des records, tant en termes de prix que de nombre de transactions dans l’ancien
Mais 2018 pourrait bien être celle de la décélération, augurant une possible période de baisse

Tous les voyants étaient dans le vert pour l’immobilier résidentiel en 2017. C’est ce qui ressort de l’analyse de marché des principaux réseaux et groupements immobiliers : Guy Hoquet, Laforêt, MeilleursAgents, Century 21, mais aussi l’observatoire LPI-SeLoger ou la FNAIM, qui ont livré leurs chiffres de marché entre la fin décembre et le début janvier. L’année écoulée restera comme une année exceptionnelle en termes de transactions enregistrées, les dernières estimations de la FNAIM se rapprochant du million d’unités (986.000).