UBS rouvre le débat sur la rémunération des actionnaires des banques

Amélie Laurin
La première banque suisse souhaite reprendre ses rachats d'actions au quatrième trimestre. Dans la zone euro, la BCE n'a pas encore prolongé sa recommandation sur la suspension des dividendes.
Bloomberg - Chris Ratcliffe

Première grande banque européenne à publier ses résultats à fin juin, UBS veut retrouver les faveurs de ses actionnaires. La principale banque suisse, numéro un mondial de la gestion de fortune, a annoncé hier qu’elle «pourrait reprendre ses rachats d’actions au quatrième trimestre», «en fonction de l'évolution des affaires et des perspectives au cours du deuxième semestre». Cette nouvelle, et des profits supérieurs aux attentes, ont été bien accueillis par les marchés : le titre UBS a clôturé hier en hausse de 2,62% à la Bourse de Zurich, à 11,56 francs suisses (10,76 euros).