UBS durcit sa politique de taxation des dépôts

La rédaction
Le seuil choisi par le groupe bancaire demeure parmi les plus bas observés sur le marché.

La banque suisse veut jouer sur tous les tableaux. UBS a annoncé qu’elle allait augmenter l’assiette des dépôts taxés de ses clients à compter du mois de juillet prochain. Après avoir fixé un premier palier à 1.000.000 d’euros en 2017, puis à 500.000 d’euros en 2019, elle durcit encore sa politique en taxant les dépôts au-delà de 250.000 francs suisses ou 250.000 euros. La nouvelle commission annuelle de 0,75% s'applique aux soldes de trésorerie supérieurs à 250.000 francs suisses et 0,6% aux soldes de trésorerie supérieurs à 250.000 euros.