Solutions 30 a confié à Didier Kling le soin de trouver un nouvel auditeur

Olivier Pinaud
Didier Kling, Didier Kling, président de la CNCEF

Dans une lettre aux actionnaires publiée en prévision de l’assemblée générale du 30 juin, Gianbeppi Fortis, le président du directoire de Solutions 30 indique que « l'une des premières décisions du conciliateur en date du 3 juin 2021 a été de mandater Didier Kling, le président de la Chambre nationale des conseils et experts financiers, pour accompagner la recherche d'un nouveau réviseur d'entreprises et faciliter la transition avec EY ».

EY a annoncé fin mai ne pas être en mesure de rendre une opinion sur les comptes consolidés de Solutions 30. La société, qui se dit en désaccord avec la position de son commissaire aux comptes, a demandé au tribunal de commerce de Bobigny de nommer un médiateur pour l’aider dans ses discussions avec ses différentes parties prenantes.

Didier Kling a déjà collaboré avec Solutions 30. L'auditeur a réalisé fin 2020 un audit indépendant afin de répondre aux accusations soulevées par un rapport anonyme et le fonds américain Muddy Waters. Deloitte avait également rédigé un rapport sur la gouvernance de la société.

Malgré le fait de ne pas avoir de comptes audités, Solutions 30 demandera à ses actionnaires de voter lors de l’AG sur ses comptes 2020. « La soumission d’un projet de résolution d’approbation des comptes est une obligation légale », rappelle le président du directoire dans sa lettre. « Le contexte actuel et la position d’EY n’impactent pas la capacité de notre groupe à opérer. Toutefois, si ce contexte perdure, il pèsera sur la croissance de Solutions 30 à un moment crucial de son développement », ajoute Gianbeppi Fortis. « L’approbation des comptes ne décharge pas le management de ses responsabilités mais il donne un signal fort de soutien des actionnaires à toutes les parties-prenantes, permettant ainsi de préserver la valeur de notre groupe et, surtout, sa capacité de rebond », conclut-il.