SCPI : la barre des 50 milliards d'euros de capitalisation franchie

La collecte des SCPI affiche une hausse de 2,7 % sur un an au troisième trimestre 2018, selon l'Aspim.

La capitalisation des sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) de rendement franchit le seuil des 50 milliards d’euros (50,08 milliards d’euros) au 30 septembre 2018, en hausse de 2,6 % sur un trimestre et 11,7 % sur un an, selon les chiffres de l'Association française des sociétés de placement immobilier (Aspim). Avec 738,10 millions d'euros de parts échangées depuis le début de l’année, le marché secondaire des SCPI voit son volume progresser de 35,5 % d’une année sur l’autre. Cette progression reste relative puisque, rapportée à la capitalisation totale, le volume du marché secondaire demeure dans la moyenne historique (1,89 % sur 10 ans).

Au cours du troisième trimestre 2018, la collecte atteint un total de 1,11 milliard d’euros, montant en hausse de 2,7 % par rapport au troisième trimestre 2017. Un niveau de collecte « conforme à la moyenne trimestrielle observée depuis le second semestre 2017 », au cours des 9 premiers mois de l’année 2018, le montant collecté par les SCPI Immobilier d’entreprise s’établissant à 3,47 milliards d’euros. Sur les douze derniers mois, la performance globale des SCPI se monte à 5,1 % (dont un rendement courant de 4,4 %). Sur les 10 dernières années, la performance globale annualisée des SCPI est de 6,1 % avec une volatilité de 4,5 %.

Côté organismes de placement collectif immobilier (OPCI) grand public, l’actif net se monte à 14,60 milliards d'euros au 30 septembre 2018, en hausse de 3,3 % sur un trimestre et de 21 % sur un an. La collecte est toutefoius en baisse par rapport aux deux trimestres précédents. Elle affiche 286 millions d’euros au troisième trimestre, à 1,51 milliard d’euros au cours des neuf premiers mois de l’exercice 2018, un montant en ligne avec la tendance de l’année 2015. Sur les douze derniers mois, la performance globale des OPCI grand public se monte à 2,9 %, équitablement réparti entre rendement courant (1,4 %) et valorisation de la valeur des parts (1,5 %). Depuis 2008, leuro performance globale des annualisée atteint 5,1 % avec une volatilité réduite à 2,3 %.

Pour Frédéric Bôl, Président de l’Aspim, « l’activité des fonds immobilier non coté au cours des 9 premiers mois de l’année 2018 se maintient à un niveau soutenu. Il y a lieu de se réjouir de la dynamique commerciale de ces fonds d’épargne que sont les SCPI et les OPCI « grand public » qui doivent être considérés avant tout comme des outils de préparation à la retraite des particuliers ».