Ronan Le Moal lance Epopée Gestion

Jean-Loup Thiébaut
La nouvelle société de gestion de l'ex-directeur général d'Arkéa prévoit d'ouvrir quatre fonds de capital-risque d'ici mi-2021.

Ce sera, sans surprise, de l'impact investing en région. Ronan Le Moal, l'ex-directeur général d'Arkéa, a présenté jeudi son nouveau projet entrepreneurial, une société de gestion en capital-risque dénommée Epopée Gestion. Quatre fonds d'investissements devront voir le jour entre fin 2020 et mi-2021.

Ronan Le Moal compte appliquer les concepts qu'il portait déjà au Crédit Mutuel Arkéa. Ses investissements devront concourir à renforcer l'ancrage décisionnaire et le développement économique en région, face à l’« 'hyper-centralisme » qui caractérise la France. La performance économique des entreprises devra également servir une dimension sociétale et environnementale. La prise en compte de l'empreinte écologique et le souci d'équité, qui ne peuvent passer que par des acteurs locaux selon l'ex-banquier, feront donc partie du spectre d'analyse.

Un ancrage grand-Ouest

Pour ce projet, Ronan Le Moal s'est associé à Charles Cabillic, un ex-Arkéa et serial entrepreneur, avec qui il a fondé en 2012 la Web West Valley, un incubateur et fonds d'investissement dans le digital en Bretagne soutenu par son ancien employeur. Les deux associés vont répliquer peu ou prou le même modèle, avec accompagnement des entrepreneurs financés, et création d'un écosystème autour d'Epopée Gestion.

Le périmètre d'action va se limiter pour l'instant à leur territoire de prédilection, le grand-Ouest et l'arc atlantique. Epopée Gestion vise à plus long terme une couverture totale de l'Hexagone.

Sur les trois prochains trimestres, la société de gestion compte lancer quatre véhicules. Le premier sera un nouveau millésime du fonds Web West Valley, dédié aux start-ups du digital en région. L'équipe vise un closing entre 50 et 60 millions d'euros d'ici la fin du premier trimestre 2021. Le deuxième est un fonds destiné à financer la transition digitale, écologique et commerciale à l'international des PME et ETI pour créer des filières d'excellence sur les territoires. L'objectif de levée est cette fois de 120 à 140 millions d'euros, pour la fin 2020 ou le début 2021. Le troisième fonds se concentrera sur l'immobilier d'entreprise, avec une levée d'environ 100 millions d'euros prévue pour la fin de l'année. Et enfin, un fonds de transformation écologique des solutions de mobilité, afin de mieux connecter les territoires entre eux. Ce véhicule, qui devrait être doté de 50 à 100 millions d'euros d'ici le premier semestre 2021, va notamment couvrir les solutions de verdissement du secteur de l'aérien d'affaires, comme l'aviation électrique ou l'hydrogène.

Au cours de leurs levées de fonds, Ronan Le Moal et ses deux partenaires comptent approcher des entrepreneurs locaux, ainsi que des banques régionales et des assureurs.

Afin de contribuer à la bonne santé économique et sociale des territoires, la société de gestion a par ailleurs mis sur pied un fonds de dotation destiné à financer la création de commerces de proximité dans les zones ultra-périphériques et rurales. Le fonds, dénommé Epopée, sera financé sur le carried interest (frais de performance en private equity), et investira des tickets d'environ 5.000 à 15.000 euros dans des entreprises comme des boulangeries, des artisans, des centres touristiques...