Revue de presse internationale

Etats-Unis

Georges Soros inquiet de la campagne hongroise contre lui

Newsmanagers, 12/07/2017

« Je suis affligé par l’usage actuel fait par le régime hongrois d’images antisémites dans le cadre de sa campagne délibérée de désinformation, indique le milliardaire George Soros dans un communiqué diffusé mardi 11 juillet. De même, je suis encouragé par le fait que, avec d’innombrables concitoyens, la direction de la communauté juive hongroise se soit prononcée contre la campagne. »

Le gérant fait référence à une campagne d’affichage dans tout le pays qui utilise une image d’un George Soros souriant avec le slogan « Ne laissons pas Soros rire le dernier ! »

Des milliers de ces affiches ont été collés dans tout le pays, selon son porte-parole : sur des panneaux d’affichage, dans le métro, sur les planchers des tramways de Budapest afin que les gens ne puissent entrer dans le tram sans piétiner le visage de Soros. Ce dernier, fils de réfugiés juifs pendant la seconde guerre mondiale, a pris fait et cause pour les migrants en Europe, demandant aux pays développés de les accueillir davantage et dans de meilleures conditions.

SUISSE

Falcon, première banque privée suisse à se lancer dans la blockchain

Newsmanagers, 12/07/2017

Falcon Group annonce être la première banque privée suisse à offrir des solutions de blockchain asset management à ses clients grâce à un nouvel accord de coopération avec Bitcoin Suisse SA, une société spécialisée dans la finance alternative, entre autres le bitcoin et les métaux précieux. Les clients pourront ainsi échanger et conserver leurs liquidités contre des bitcoins par l’intermédiaire de Falcon. Selon le communiqué, cette solution offre un accès aisé aux blockchain assets et un processus de conservation pratique. De plus, un DAB Bitcoin a été installé dans l’entrée du siège social de Falcon Private Bank, à Zurich. Il est accessible au public durant les heures d’ouverture de la banque.

Au terme d’une analyse approfondie, l’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers, la Finma, a donné son feu vert au lancement de ce nouveau produit unique, indique l’établissement.

ROYAUME-UNI

Des parlementaires pourraient travailler pour des hedge funds

Financial News, 11/07/2017

Les hedge funds pourraient avoir des stagiaires d’un nouveau genre cet été : des députés de chaque parti politique britannique sont en train de se mettre d’accord pour suivre des gérants de fonds afin de mieux comprendre leur travail, rapporte Financial News.

L’idée vient d’un groupe parlementaire représentant différents partis créé pour éduquer les politiques sur ce que font les hedge funds. Chris Evans, membre du Parlement pour le parti travailliste et président du groupe, indique que l’objectif est de démystifier le secteur des hedge funds et d’entamer un dialogue entre politiques et gérants de hedge funds sur le Brexit. Une société de hedge funds, Cheyne Capital, a déjà manifesté son intérêt pour le projet.

MONDE

Une étude s’interroge sur la fiabilité du « smart beta »

Financial Times FM, 10/07/2017

Une nouvelle étude s’interroge sur le smart beta et se demande s’il est aussi intelligent qu’il le clame, rapporte le Financial Times Fund Management. Cette étude, dirigée par Antti Suhonen, un professeur de finance de l’université d’Aalto en Finlande, et publiée en mai, met en garde contre des problèmes de robustesse des stratégies smart beta après avoir trouvé que la plupart n’affichaient pas des performances conformes à qu’elles étaient supposées faire.

L’étude soulève des inquiétudes concernant les « back tests » : il existe une détérioration médiane de 73 % des ratios de Sharpe entre les tests réalisés et la performance réelle. Compte tenu de ces résultats, le professeur indique que les investisseurs doivent bien étudier les stratégies smart beta.