Quatre conditions pour une gestion thèmatique performante

Mathieu Philippe, Colville Capital Partners, Hugues Decobert et Jacques Benhamou, Square Capital et Jacques-Antoine philippe, Colville Partners
La gestion active menée avec une approche thématique peut être performante, à condition de suivre des règles essentielles pour profiter de dynamiques globales pérennes.

Le degré de risque et d’incertitudes auquel nous sommes confrontés n’a rarement paru aussi élevé. Risque géopolitique, risque terroriste, risque de bulle financière, risque réglementaire, risque de disruption technologique, risque climatique font entre autres menaces, parti du quotidien de l’investisseur. Dans cet environnement, certaines tendances semblent inéluctables : la population mondiale va vieillir (en particulier en Europe, aux Etats-Unis, au Japon et en Chine), la place occupée par le digital va continuer à progresser, les classes moyennes des émergents vont croître à un rythme soutenu, nos environnements réglementaires seront de plus en plus exigeants,… Ces grandes tendances où Megatrends offrent un prisme d’analyse utile à l’investisseur car il lui permet de s’appuyer sur des dynamiques globales pérennes. Mais ils ne garantissent absolument pas la réussite de l’investissement.

Recourir à une approche thématique doit au contraire inciter le gérant à la plus grande vigilance car de nombreux écueils sont possibles :

- Le phénomène de bulle : toute révolution industrielle ou changement structurel, entraîne des comportements irrationnels et dangereux. On se souvient tous, par exemple, de la bulle internet qui à la fin du siècle précédent a entraîné nombre d’investisseurs par le fond.
- Les premiers arrivés ne sont pas forcément les gagnants : l’histoire est faite d’entrepreneurs (parfois géniaux et charismatiques), et d’investisseurs qui se sont ruinés sur des projets et des tendances qui ont révolutionnés nos économies et nos vies. La construction des chemins de fer au XIX siècle où la création d’une multitude de compagnies aérienne après-guerre en sont des exemples.
- Sacrifier la qualité des investissements afin de coller au thème. L’analyse fondamentale ne doit pas céder à l’effet du marketing et aux phénomènes de mode.

C’est pourquoi il est important de se concentrer sur les fondamentaux du business dans lequel on investit. Investir dans des « champions » est une excellente manière de protéger le capital tout en bénéficiant des Megatrends. Un champion se caractérise comme étant une entreprise :

- Exceptionnellement profitable : disposant de cash flow prévisibles, et de retour sur capitaux investis (ROCI) élevés (20% minimum). 
- Durablement protégé de la compétition par une marque, une réputation, des brevets et/ou des économies d’échelles. Le risque de disruption technologique doit être limité.
- Gérée par un management de qualité, vertueux, ayant des intérêts alignés à ceux des actionnaires, et ayant une vision stratégique de l’allocation du capital.
- Disposant d’opportunités de réinvestissement : soit par des opportunités de croissance organique, soit par des opportunités de consolidation. Tout cash flow excédentaire devant être distribué aux actionnaires.

A titre d’exemple, notre Sicav Megatrends Champions est investie dans Charter Communications. Charter est le second opérateur câblé aux Etats-Unis. La société bénéficie de la croissance de la demande pour l’internet à haut débit aux Etats-Unis. Dans l’internet à haut-débit, Charter bénéficie d’un avantage structurel par rapport à ses concurrents opérateurs télécom. Ceux-ci doivent faire des investissements lourds en fibre optique pour proposer un service équivalent à celui offert par Charter, ce qui explique qu’ils ne peuvent pas offrir des prix compétitifs. Charter continue également d’améliorer ses marges grâce au levier opérationnel, à des programmes de réduction de coûts et aux synergies provenant de l’intégration de Time Warner Cable que Charter a racheté en 2016. La société a également bénéficié de spéculation de marché suite à une proposition de fusion de l’opérateur de téléphonie mobile Sprint. Cette proposition a immédiatement été rejetée par Charter. Elle met néanmoins en évidence la qualité stratégique des actifs câblés de Charter dans l’internet à haut-débit et à terme dans la téléphonie mobile. En effet les futurs réseaux 5G qui doivent permettre l’internet à haut-débit par téléphone mobile requièrent le déploiement d’une infrastructure fixe dont disposent les opérateurs câblés.

Mais attention ! Un investissement, même dans une entreprise exceptionnelle, ne doit pas se faire à n’importe quel prix. A titre d’exemple, nous veillons à investir sur la base d’un retour escompté de 12% net pas an sur 10 ans ou un flux de trésorerie disponible supérieur à 10% d’ici la 10ème année. C’est le cas de Charter comme de l’ensemble des valeurs que nous sélectionnons.

Il existe peu d’entreprises dans le monde répondant à tous ces critères. Plus difficile encore, les positions concurrentielles sont de moins en moins assurées et nécessitent une vigilance permanente. C’est pourquoi nous avons la ferme conviction que dans un univers où la moindre erreur peut être très couteuse, la gestion active, capable d’avoir de réelles convictions basées sur des analyses approfondies à toute sa place dans les portefeuilles des investisseurs. En particulier de ceux qui voient l’investissement comme une discipline de moyen-long terme.