Macroéconomie

Où nous mènent donc les banques centrales ?

Au mois de mars, la Banque centrale européenne a annoncé de nouvelles mesures de sa politique monétaire non conventionnelle
Si ces actions peuvent paraître indispensables, les professionnels ont du mal à évaluer leurs conséquences à long terme
Bloomberg

Le jeudi 10 mars dernier, la Banque centrale européenne (BCE) a sorti l’artillerie lourde : baisse des taux de refinancement, baisse du taux de prêt marginal, baisse du taux de rémunération des dépôts, programme d’achat d’actifs augmenté, éligibilité d’obligations d’entreprises non financières à son programme d’achat et quatre opérations de refinancement à long terme (TLTRO) prévues à partir de juin. La liste des mesures annoncées par Mario Draghi, le président de la BCE, est si longue qu’elle a surpris marchés financiers qui ont reçu ces – nombreuses – nouvelles avec enthousiasme.