Oddo BHF reste à l’offensive après un début d’année porteur

Amélie Laurin
La banque franco-allemande se dit à l’affût d’acquisitions en France. Son activité est tirée par le trading, après la contre-performance de sa gestion d’actifs en 2019.
(Max Pixel)

Malgré les incertitudes liées à la crise économique, Oddo BHF ne revoit pas ses ambitions à la baisse. «Aujourd’hui tout va bien, assure Christophe Tadié, responsable de la banque de financement et d’investissement (BFI) du groupe franco-allemand. Nous poursuivons nos développements et ne gelons pas les recrutements, mais nous réallouons certains budgets, par exemple des voyages vers l’informatique.»