NextStage AM s’allie à Axa pour un vaste programme d’investissement

Aroun Benhaddou
Sur les 500 millions d’euros que cherche à lever le gérant, 150 millions seront issus de l’actif général de l’assureur.
De gauche à droite : Patrick Cohen, directeur général d’Axa France, Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée auprès du ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance, chargée de l'Industrie et Grégoire Sentilhes, président de NextStage AM.

Un demi-milliard d’euros. C’est la somme que cherche à obtenir NextStage AM dans le cadre d’un nouveau programme d’investissement baptisé « Pépites et Territoires ». Destiné à soutenir le plan de relance et investir en fonds propres dans les PME et ETI implantées dans l’Hexagone, celui-ci espère tout d’abord récolter 150 millions d’euros d’ici 2022 à travers l’actif général d’Axa France. Un partenariat avec l’assureur qui n’étonne pas, étant donné l’étroitesse de leurs liens. Il y a cinq ans, le groupe dirigé par Patrick Cohen avait déjà travaillé avec NextStage AM pour le lancement de la toute première unité de compte investie en private equity et éligible au contrat d’assurance vie. «Le programme Pépites et Territoires vise les champions cachés des territoires, ces PME et ETI partout en France qui innovent et exportent. C’est avec ces entreprises que nous poursuivrons la démarche de réindustrialisation engagée depuis quatre ans et accélérée par le plan France Relance […]», s’est félicitée la ministre déléguée auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, chargée de l’Industrie, Agnès Pannier-Runacher, présente au lancement du programme.

Label Relance

Pour l’aider à atteindre sa cible de 500 millions d’euros, «Pépites et Territoires» a obtenu le label Relance. Mais il prévoit aussi et surtout de s’adresser aux particuliers. Une ouverture qui devrait intervenir dans un deuxième temps et qui prendra la forme d’unités de compte, éligibles à l’assurance vie et au PER, au travers du réseau Axa France. En matière de stratégie d’investissement, le programme repose sur trois pieds, à commencer par le co-investissement. Plus de la moitié de l’enveloppe finale a vocation à être investie en private equity aux côtés de NextStage, la plateforme cotée sur le compartiment B d’Euronext (et dont les tickets sont compris entre 10 et 40 millions d’euros). Un tiers sera investi directement en fonds propres par le véhicule Pépites et Territoires, et 15% seront alloués au fonds de NextStage Championnes III – lequel prend des participations minoritaires dans des entreprises réalisant entre 5 et 50 millions d’euros de chiffre d’affaires.

De son côté, Axa renforce son dispositif de soutien au tissu économique tricolore. En avril, l’assureur s’est engagé à hauteur de 2 milliards d’euros dans le cadre du dispositif des prêts participatifs. La première levée de ce programme a permis de réunir 11 milliards auprès de 18 assureurs.