MIFID II

MiFID II ne réduira pas « l’inquiétante tendance à la fragmentation » des marchés d’actions

Sur les blogs de l’Agefi, Thierry Philipponnat, secrétaire général de Finance Watch revient sur l’accord sur MIFID II auquel est parvenue l’Union européenne mi-janvier.

Sur les blogs de l’Agefi, Thierry Philipponnat, secrétaire général de Finance Watch revient sur l’accord sur MIFID II auquel est parvenue l’Union européenne  mi-janvier. Il estime notamment que « MiFID II ne sera pas en mesure de réduire l’inquiétante tendance à  la fragmentation croissante des marchés d’actions, ne contraint pas les transactions OTC (de gré-à-gré ndlr) à passer par des plateformes régulées et ne protège pas les consommateurs contre les conseils en investissements financiers biaisés ».

Il poursuit : « une mesure notablement positive est l’introduction de limites des positions sur les dérivés de matières premières, qui a pu être obtenue malgré l’opposition acharnée de l’industrie financière, en partie grâce aux campagnes menées par les ONG, dont beaucoup de membres de Finance Watch ».