Investissement socialement responsable

L'ISR doit savoir se renouveler pour percer chez les particuliers

signée Benoît Magnier, Président de Cedrus AM
L’ISR souffre de plusieurs handicaps qui ont limité son émergence auprès des investisseurs privés
Investir sur les grandes tendances de demain est une perspective plus mobilisatrice que certaines méthodologies complexes
Benoît Magnier, président, Cedrus AM

Le marché de l’investissement socialement responsable (ISR) est en pleine expansion en France, et pourtant les particuliers restent peu sensibles à cette démarche. La dernière étude de Novethic, parue en mai, le confirme : les encours en gestion ISR ont bondi de plus de 30 % en 2014, à 223 milliards d’euros, mais ils sont très majoritairement détenus par des investisseurs institutionnels.