L’exposition à ces marchés redevient une priorité

Les investisseurs prennent conscience qu’une indexation à la croissance économique passe par une exposition aux matières premières
Les flux d’investissement sont à nouveau positifs, mais des positions d’arbitrage restent à privilégier
DR, Daniel Gerino, président et directeur de la gestion, Carlton Sélection

Signe tangible du retournement de conjoncture sur les marchés de matières premières, les flux d’investissement se sont massivement réorientés depuis le début de l’année : ils étaient négatifs à hauteur de 50 milliards de dollars en 2013 et sont devenus positifs en 2014, à hauteur de 6 milliards (à fin mai). Dans un contexte de taux bas et de valorisation élevée des actions, le potentiel de hausse des classes d’actifs traditionnelles est aujourd’hui relativement faible.