L’Esma s’inquiète à nouveau de la liquidité des fonds alternatifs

Adrien Paredes-Vanheule
Les FIA ouverts représentaient 70% de la valeur nette d’inventaire (VNI) totale des FIA européens fin 2020.

Le régulateur européen des marchés financiers Esma ne cache pas ses inquiétudes quant à la liquidité des actifs détenus dans certaines catégories de fonds d’investissement alternatifs (FIA) européens fin 2020. Dans son quatrième rapport annuel sur le segment des FIA, publié jeudi 3 février, l’institution dénombre 30.035 FIA européens gérant 5.900 milliards d’euros d’encours fin 2020.

Principal constat de cette étude, l’Esma alerte à nouveau d'un risque de décalage entre la potentielle liquidité des actifs des FIA et la périodicité de rachats de parts proposée aux investisseurs. Les FIA ouverts représentaient 70% de la valeur nette d’inventaire (VNI) totale des FIA européens fin 2020. L’étude calcule que 68% des FIA ouverts proposaient une liquidité quotidienne et 25% une liquidité hebdomadaire ou mensuelle.

«En cumulé, le profil de liquidité des fonds alternatifs fait apparaître un risque potentiel de liquidité à tous les horizons. En l'espace d'une semaine, les investisseurs peuvent racheter jusqu'à 54% de la VNI, alors que seuls 45% des actifs peuvent être liquidés dans ce laps de temps (…) Ce décalage ne se matérialiserait qu'en cas de rachats très importants (supérieurs à 45 % de la VNI). Pour les fonds présentant une asymétrie de liquidité, le manque de liquidité représente environ 20% de la VNI de tous les fonds alternatifs à l'horizon d'un jour. Sur des horizons plus longs, le manque de liquidité diminue de manière significative (moins de 7% de la VNI)», note le rapport.

Fonds de fonds et fonds immobiliers en première ligne

L’Esma alerte particulièrement sur le profil de liquidité des fonds de fonds et des fonds immobiliers. Les fonds de fonds formaient 15% de la valeur nette des FIA européens en 2020 (soit 873 milliards d’euros). L’Esma note que les investisseurs peuvent racheter jusqu’à 40% de la VNI d’un fonds de fonds en une seule journée alors que seulement 14% des actifs peuvent être liquidés dans ce laps de temps.

Les fonds immobiliers européens représentaient, eux, 13% de la VNI totale des FIA européens fin 2020 (soit 766 milliards d’euros). L’Esma pointe une « hétérogénéité considérable » dans les périodicités de rachats de parts des fonds immobiliers ouverts et surtout un décalage de liquidité conséquent. En un mois, les investisseurs peuvent racheter jusqu’à 14% de la VNI des fonds immobiliers alors que seulement 2% des actifs peuvent être liquidés dans le même temps. « Ce décalage de liquidité se produit sur toutes les périodicités sur un an et est le plus courant dans les stratégies immobilières core real estate et résidentielles qui représentent 80% de la VNI », suggère le rapport de l’Esma.