L’Esma met les courtiers de CFD sous pression

L'AGEFI Quotidien; Julien Beauvieux
L’autorité européenne envisage notamment d’encadrer le niveau de levier des contrats spéculatifs distribués afin de protéger les clients particuliers.

La perspective d’une intervention de l’Esma sur les produits spéculatifs a pesé sur les cours des courtiers. Dévoilées vendredi, les intentions de l’Esma ont fait dévisser lundi les actions d’IG Group, de CMC Markets et de Plus500 de plus de 10%. L’autorité envisage notamment d’interdire le marketing, la distribution et la vente d’options binaires aux clients particuliers, tandis que les contrats sur la différence (CFD) subiraient des restrictions.