Les tensions sur les taux font dévisser les actions

Aux Etats-Unis, les chiffres de l’emploi publiés vendredi dernier ont provoqué des tensions sur les taux qui ont fait dévisser les places financières.

Après une hausse quasiment ininterrompue depuis deux ans, les marchés d’actions accusent un fort repli depuis plusieurs jours. Hier, le Dow Jones a ainsi abandonné 4,6 %, après une baisse de 2,54 % vendredi. Les bourses asiatiques et européennes lui ont emboîté le pas, Tokyo clôturant ce matin à -4,73 % et Paris accusant un recul de plus 3 % à l’ouverture, après deux séances consécutives de baisse.

Cette chute des actions n’est pas la conséquence d’un retournement de l’économie mondiale, qui reste bien orientée, mais de la tension observée ces derniers jours sur le marché des taux. Aux Etats-Unis, les chiffres de l’emploi publiés vendredi dernier ont fait état d'une hausse des salaires plus importante qu’attendu, laissant augurer des tensions inflationnistes et une remontée des taux américains plus rapide que celle anticipée par les marchés.  

Il n’en fallait pas plus pour que les investisseurs décident de prendre leurs profits sur les d’actions après un mois de janvier particulièrement favorable à cette classe d’actifs. Si ce mouvement peut paraitre important, il intervient cependant dans un environnement économique sain. De nombreux professionnels considèrent donc que, pour l’heure, ces pics de volatilité constituent davantage des « points d’entrée », notamment pour les actions européennes qui présentent une valorisation moins haute que les actions américaines et qui restent portées par le dynamisme du cycle économique.