Taux

Les marchés perturbés par la rapidité des mouvements

Les taux à dix ans allemands sont passés de quasiment zéro à 1 % en à peine deux mois
Si ce mouvement apparaît justifié au vu des éléments macroéconomiques, sa violence a surpris les marchés

« Emprunts d’Etat 10 ans allemands = le short d’une vie. Mieux que la livre en 1993. » Ce tweet diffusé le 21 avril par Bill Gross, l’une des figures du marché des taux, aurait – presque – pu passer inaperçu, mais les événements qui ont suivi lui ont donné une importance particulière. Huit jours plus tard, le 29 avril, démarrait ce que les opérateurs ont appelé un « mini-krach obligataire ». En une semaine, le taux des emprunts d’Etat allemands est passé d’un peu plus de 150 points de base à presque 600 (voir le graphique).