Michel Mouillart, professeur d’économie à l’université de Paris X Nanterre

Les indices ne sont pas représentatifs de l’évolution de la valeur des biens

L'Agefi Actifs. - Les prix élevés des biens immobiliers constituent-ils un frein à la reprise ?

Michel Mouillart. - La faiblesse des transactions ne s’explique pas par le niveau trop élevé des prix par rapport au pouvoir d’achat des acquéreurs, mais par l’état du marché de l’achat / revente qui reste freiné par des acheteurs à qui on a laissé croire que les prix allaient baisser.