Les indicateurs avancés de la zone euro se replient fortement

Selon le dernier indice PMI Flash Composite IHS Markit, la croissance de la zone euro se replie à un creux de cinq ans et demi en janvier et affiche un niveau proche de la stagnation.
Fotolia

L’Indice PMI Flash Composite de l’Activité Globale dans la zone euro se replie à 50,7 (51,1 en décembre), au plus bas depuis 66 mois. Les dernières données PMI signalent un nouveau ralentissement de la croissance de la zone euro en janvier, qui affiche ainsi un niveau de plus en plus proche de la stagnation. L’activité globale des entreprises a enregistré sa plus faible expansion depuis cinq ans et demi et la demande a reculé pour la première fois depuis plus de quatre ans.

En France, la baisse de l’activité globale s’accélère, le taux de contraction atteignant son plus haut niveau depuis novembre 2014. L’activité recule tant dans le secteur manufacturier que dans celui des services, tendance résultant, selon les entreprises interrogées, des perturbations causées par les « gilets jaunes » et d’un environnement de moins en moins favorable à la demande.

En Allemagne, les données PMI composites signalent une légère accélération de l’expansion par rapport à décembre, portée par un regain de croissance dans le secteur des services. La hausse de l’activité globale signalée en janvier est toutefois la 2ème plus faible enregistrée depuis quatre ans. L’industrie manufacturière allemande se contracte en effet pour la première fois depuis novembre 2014, tendance résultant des plus fortes baisses du volume global des nouvelles commandes et des ventes à l’export depuis décembre 2012.

Dans le reste de la zone euro, le taux de croissance de l’activité globale se replie à son plus bas niveau depuis novembre 2013, les prestataires de services et les fabricants ne signalant qu’une hausse marginale de leur activité en janvier. Le volume des nouvelles commandes reculant pour la première fois depuis cinq ans et demi dans l’industrie manufacturière, le volume global des nouvelles affaires affiche sa plus faible expansion depuis novembre 2013.