Les family offices comme Archegos prennent de gros risques comme les hedge funds

Les family offices ont adopté les stratégies d’investissement risquées utilisées ces dernières décennies par les hedge funds les plus agressifs.

Les pertes énormes subies par Archegos Capital Management ont jeté un rare coup de projecteur sur l'influence croissante de ces institutions discrètes que sont les family offices, écrit le Wall Street Journal. Ces sociétés, qui gèrent des montants énormes pour des individus ou des familles, s’avèrent être de plus en plus importantes pour le système financier.

Selon une étude publiée l'année dernière par UBS Securities, 121 des plus grands single family offices représentent une fortune nette estimée à 142,4 milliards de dollars. 69 % de ces entités ont été créées depuis 2000.

Au fur et à mesure de leur croissance, les family offices ont adopté les stratégies d’investissement risquées utilisées ces dernières décennies par les hedge funds les plus agressifs.

Un nombre grandissant de family offices sont à l'aise avec le risque, selon les professionnels du secteur. De plus en plus de fondateurs de hedge funds et de traders se sont tournés vers le monde des family offices, que ce soit pour créer de telles entreprises ou pour y travailler, et ils ont parfois apporté avec eux des tactiques agressives. De plus, les family offices n'ont pas l'obligation fiduciaire de limiter leurs transactions et n'ont pas à gérer des investisseurs nerveux.