Les épargnants reviennent massivement en Bourse

La rédaction
L'AMF a publié lundi une étude confirmant le retour massif des particuliers vers la Bourse après le krach survenu à partir de fin février.

Le retour des particuliers sur les marchés financiers se confirme. Selon l'étude publiée lundi par l'Autorité des marchés financiers (AMF), le phénomène est déjà visible dans les ouvertures de comptes-titres et les volumes traités par les spécialistes du courtage en ligne.

« Si certains des particuliers étaient déjà actifs en Bourse dans les mois qui ont précédé la crise liée au coronavirus, plus de 150.000 investisseurs ont fait leur entrée sur le marché, pour la première fois depuis janvier 2018 », indique le gendarme des marchés. Leur profil diffère des habitués des marchés actions: ils ont entre 10 et 15 ans de moins que les investisseurs habituels, et ont investi logiquement de plus petits montants.

Au total, nouveaux venus compris, 580.000 particuliers ont acheté des actions du SBF 120 entre le 24 février et le 6 avril, pour profiter de la baisse des cours. Si, au tout début de la chute des cours à partir du 24 février, les transactions réalisées par les investisseurs particuliers ont été synonymes de ventes nettes sur la première semaine, le solde est devenu positif dès la semaine suivante. Il l’est resté durant cinq semaines d’affilée jusqu’au 3 avril, date de fin de l’étude, précise l'AMF.

« Au total, sur ces cinq semaines, les achats d’actions françaises par des particuliers ont été multipliés par 4 par rapport à la période équivalente en 2019, pour un montant net total de 3,5 milliards d’euros, dans un marché lui-même marqué par des volumes multipliés par 3 », détaille l'autorité.