Les entreprises familiales, résilientes face à la crise  

Une étude montre que les entreprises familiales ont surperformé les non-familiales, toutes régions et tous secteurs confondus.
Source : Pixabay

Le Credit Suisse Research Institute (CSRI) a publié ce mercredi 2 septembre son dernier rapport sur les entreprises familiales. A partir de sa base de données « Family 1000 », plus de 1000 entreprises familiales ou détenues par leur fondateur et cotées en bourse ont été analysées.

Principal enseignement de l’étude : les entreprises familiales semblent plus résilientes face à la crise que les non-familiales. Le rapport indique qu’elles « ont tendance à avoir des caractéristiques défensives supérieures à la moyenne qui leur permettent d’être performantes, notamment en période de tensions sur le marché ».

La raison de leur résilience et surperformance serait à chercher du côté de leur modèle financier, généralement fondé sur un moindre endettement et une forte génération de flux de trésorerie. Un atout dans le contexte de la crise. « Elles ont notamment eu moins recours aux aides publiques à l’emploi pour licencier leur main d’œuvre, ce qui reflète implicitement leurs propres responsabilités sociales », explique Eugène Klerk, responsable Global ESG Research Product de Credit Suisse,

L’étude souligne aussi que depuis 2006, la croissance du chiffre d’affaires généré par les entreprises familiales a été supérieure de plus de 200 points de base à celle des  non familiales. Les familiales auraient également tendance à être plus rentables.