Les dividendes se volatilisent

Olivier Pinaud
Engie, Veolia ou Michelin allongent la liste des sociétés où les dividendes sont supprimés ou coupés. Au total, selon L'Agefi, 10 milliards d'euros ont disparu en quelques jours sur le SBF 120.

La liste ne cesse de s’allonger. Hier, Engie, Veolia, Michelin, M6, Coface ou bien encore Dassault Aviation ont annoncé une diminution voire une disparition pure et simple du dividende promis au titre de 2019, emboîtant ainsi le pas de groupes comme Airbus, Safran, Hermès, JCDecaux ou bien encore la Société Générale, Natixis et Amundi, pour ne parler que des membres du SBF 120.