Les dividendes commencent à se déconfiner

Olivier Pinaud
Après les coupes claires du printemps, certains groupes en bonne santé relancent leur politique de rémunération actionnariale. La deuxième vague risque de tuer la reprise dans l'œuf.

Coupés sèchement lors du choc économique de la première vague de Covid-19 – 40% des entreprises du Stoxx 600 ont taillé ou supprimé leurs dividendes depuis mars –, la question de la rémunération des actionnaires fait son retour en Europe.