Les créations d'emplois déçoivent aux Etats-Unis

Agefi - Dow Jones
L'économie américaine a créé 156.000 emplois en août soit moins que les statistiques anticipées, ce qui complique la tâche de la Réserve fédérale américaine dans ses objectifs de resserrement monétaire.

Le rythme des embauches a ralenti en août aux Etats-Unis, tandis que le taux de chômage a légèrement augmenté. Les Etats-Unis ont créé 156.000 emplois nets en août, contre 189.000 en juillet, a annoncé vendredi le département américain du Travail. Le nombre de postes créés en juillet avait été estimé initialement à 209.000. Le nombre de juin a également été revu en baisse de 41.000, à 210.000 au total. Les économistes interrogés par Dow Jones Newswires s'attendaient à la création de 179.000 emplois nets aux Etats-Unis en août. Le taux de chômage dans le pays s'est établi à 4,4% en août, contre 4,3% le mois précédent. Les économistes anticipaient un taux de chômage de 4,3% en août.

Le rapport sur l'emploi du mois d'août est par ailleurs le dernier à être publié avant la prochaine réunion du comité de politique monétaire de la Réserve fédérale (Fed), prévue les 19 et 20 septembre. La banque centrale américaine a relevé ses taux directeurs à deux reprises depuis le début de l'année - en mars puis en juin - pour les porter dans une fourchette de 1% à 1,25%. Elle anticipe toujours une hausse supplémentaire des taux en 2017 si l'économie des Etats-Unis continue d'évoluer conformément à ses prévisions, mais les investisseurs se montrent de plus en plus sceptiques face à cette projection. Plus de 62% d'entre eux pensent désormais que les taux se situeront toujours entre 1% et 1,25% à l'issue de la réunion de décembre de la Fed, selon l'outil FedWatch de CME Group. En effet, si le taux de chômage est faible aux Etats-Unis, la croissance des salaires reste modérée et l'inflation évolue toujours en deçà de l'objectif de 2% de la Fed.