L'entretien avec Christophe Point, directeur de Natixis Global AM Distribution France

"Les conseillers financiers ont un rôle fondamental à jouer"

L’Agefi Actifs. - La situation des retraités se dégrade donc, mais comment les individus peuvent-ils faire face ?

Christophe Point. - Toutes nos études démontrent, quel que soit le pays concerné, que les individus sous-estiment leurs besoins financiers pour leur retraite. Il est indispensable alors que les futurs retraités soient accompagnés pour élaborer des plans de financement adaptés à leurs besoins lorsqu’ils cesseront leur activité. Les conseillers financiers – et en particulier les conseillers en gestion de patrimoine indépendants (CGPI) – ont un rôle fondamental à jouer pour aider les individus à préparer un départ en retraite personnalisé.

Et sur ce point, nous devons tous nous adapter. La retraite doit être abordée non pas en raisonnant à partir de portefeuilles construits autour d’indices de marchés, mais en fonction des contraintes spécifiques de chacun. Cette problématique est, en quelque sorte, identique à celle des institutionnels qui déterminent le profil de rendement dont ils ont besoin en fonction de leur passif. Il faut donc, pour simplifier, appliquer aux retraités – ou futurs retraités – les mêmes méthodes de gestion actif-passif utilisées par les institutionnels et construire avec eux un « benchmark personnel ».

L’offre financière du marché est-elle adaptée pour répondre à ces besoins ?

- Oui, l’offre existe, aussi bien sur le plan fiscal (avec l’assurance vie, le PEA, le PEA-PME) que sur celui des produits proposés (fonds traditionnels, alternatifs, capital-investissement, immobiliers…). Mais les investisseurs ont parfois du mal à gérer la volatilité et le risque en capital à court terme. Il faut donc, avant tout, que les conseillers travaillent de concert avec leurs clients – et les gestionnaires d’actifs – pour construire des portefeuilles durables sans indice de référence, mais avec un niveau de risque adapté aux nouvelles contraintes de passif de leurs clients en rapport avec leur benchmark personnel. Nous aimerions accompagner les conseillers et leurs clients dans cette démarche.

 

(Lire l’entretien entier sur www.agefiactifs.com)