Les CGP se détournent des SCPI au profit des actions émergentes

La collecte du premier trimestre 2021 marque un repli par rapport à fin 2020.

Selon le dernier Observatoire de Nortia sur les conseillers financiers indépendants, les CGP seraient un peu moins portés sur les placements immobiliers. La société a analysé la collecte de ses 1.000 conseillers actifs pour dresser un panorama de leur activité.

Les SCI, SCPI et OPCI n’ont attiré que 16% de la collecte globale au premier trimestre 2021 contre 23% à fin 2020. Ce repli témoignerait de « l’envie des CGP de se diversifier sur d’autres marchés après avoir massivement miser sur cette classe d’actifs en 2020 », explique Nortia.

A l’inverse, les unités de compte à dominante actions occupent une place prépondérante dans les allocations avec une part qui atteint 33%. La plateforme souligne le « grand intérêt des CGP pour les marchés émergents, essentiellement Asie et Chine, et les UC thématiques notamment celles orientées ISR ».

Enfin, l’Observatoire relève également la progression de la collecte des produits structurés : de 5% au quatrième trimestre 2020, elle est passée à 7% au premier trimestre de cette année.