Lu pour vous

Les besoins des retraités sous-estimés

La vieille Europe résiste. Du moins sur la manière dont elle s’occupe de ses retraités. C’est le premier constat de l’enquête sur « l’indice mondial des retraites » publiée par Natixis Global Asset Management en partenariat avec Core Data et établissant un classement des pays selon le bien-être de leurs retraités. Sur les dix premier pays, huit appartiennent à l’Europe. La France occupe, quant à elle, la quinzième place, devant le Royaume-Uni (18e), les Etats-Unis (19e) ou encore le Japon (27e).

Cet indice prend en compte de multiples facteurs, comme la santé, la qualité de vie, le bien-être matériel (mesurant, par exemple le revenu par habitant ou les inégalités) ou le financement des retraites. Les bonnes places de certains pays dans le classement global de l’indice sont donc à tempérer. La France, par exemple est particulièrement bien placée sur le plan de la santé ou de la qualité de vie, beaucoup moins bien sur le plan du bien-être matériel ou du financement. D’ailleurs, les évolutions de l’indice depuis l’année passée montrent que « l’environnement financier des retraités est en train de se fragiliser dans de nombreux pays développés, où les gouvernements doivent gérer de forts niveaux d’endettement et une pression budgétaire accrue », constate Natixis Global AM.

Les retraités vont donc inéluctablement devoir revoir la manière dont ils financent leur retraite et, toujours selon le gestionnaire, les conseillers en investissements financiers ont un rôle crucial à jouer sur ces évolutions.