Les banques poussent pour la reprise des dividendes

Olivier Pinaud
HSBC et Santander se disent suffisamment armées pour de nouveau rémunérer leurs actionnaires. La deuxième vague risque de compliquer la décision des régulateurs.

Pour les banques, la pause a suffisamment duré. HSBC et Santander, deux des plus grandes banques européennes, se sont clairement prononcées mardi en faveur d’un retour des dividendes dans les prochains mois, alors que les régulateurs bancaires ont exigé depuis la crise du Covid-19 un arrêt de la rémunération des actionnaires. La semaine dernière, UBS avait déjà annoncé mettre de côté 1,5 milliard de dollars pour des rachats d'actions l'année prochaine, en plus du dividende promis pour cette année.