L’épargne des ménages va continuer de gonfler

Xavier Diaz
Après avoir atteint un niveau historiquement élevé, le bas de laine des particuliers va encore augmenter tant que l’incertitude persistera. Ce qui pèse sur la croissance.

L’épargne accumulée par les ménages depuis le début de la crise n’est pas près de se transformer en consommation ou en investissement. Rien qu’au premier semestre, 230 milliards d’euros ont gonflé les bas de laine des particuliers européens (2,2% du PIB), estiment les économistes de Barclays. Le taux d’épargne a atteint un record de 24,6% fin juin dans la zone euro, selon Eurostat. Aux Etats-Unis, Barclays estime entre 800 et 1.200 milliards de dollars l’épargne supplémentaire accumulée (5% de PIB).