L’Elysée refait la promotion de la place de Paris

Olivier Pinaud
Lors du 4e sommet Choose France, Emmanuel Macron inaugurera demain mardi les nouveaux bureaux parisiens de JPMorgan.

Dans le cadre de la quatrième édition de Choose France, le sommet visant à promouvoir l’attractivité de la France auprès des grandes entreprises étrangères, Emmanuel Macron inaugurera mardi 29 juin les nouveaux bureaux de JPMorgan à Paris. Jamie Dimon, le PDG de la banque américaine, sera présent pour l’occasion.

JPMorgan avait annoncé début 2020 l'acquisition d'un bâtiment de sept étages, place du Marché Saint-Honoré dans le 1er arrondissement de Paris, juste derrière son siège de la place Vendôme, afin de renforcer sa présence en France dans la foulée du Brexit. Ces bureaux pourront accueillir jusqu'à 450 personnes. JPMorgan en emploie 260 à Paris.

L’inauguration de ces nouveaux bureaux sera l’occasion pour Emmanuel Macron de réaffirmer l’attractivité de la Place de Paris. « 3.000 emplois directs ont été créés depuis 2017 dans la finance parisienne, tous métiers confondus (marchés, banque, assurance, gestion d’actifs…). Ce chiffre devrait monter à 4.000 emplois d’ici à fin 2022 », indique une source à l’Elysée qui insiste sur la qualité des régulateurs français de la finance. « C'est un vrai avantage comparatif de la France par rapport à certains autres pays européens », insiste cette source présidentielle.

Fin 2020, un rapport de Choose Paris Region, l’agence de promotion de l’attractivité de la région Ile-de-France, et Europlace, le lobby de la finance parisienne, avait recensé 369 projets de déménagements dans la foulée du Brexit, représentant environ 9.500 emplois. Certains établissements, comme HSBC qui avait promis 1.000 créations de postes à Paris, ont finalement revu en baisse leurs transferts de Londres vers Paris.

Avant cette inauguration, Emmanuel Macron aura dîné avec une centaine de directeurs généraux de grandes entreprises internationales, en clôture d'une journée de travail et d'entretiens bilatéraux entre plusieurs ministres et dirigeants. La Président français tiendra lui-même cinq tête-à-tête avec les CEO d'Intel, de Qualcomm, de HP, d'ArcelorMittal et de Snap.

Au cours de ce 4e Choose France, une vingtaine de nouveaux projets d'investissement doivent être annoncés par ces entreprises, pour un montant de l'ordre de 3,5 milliards d'euros, représentant 7.000 emplois. Le projet d'usine de batteries du chinois Envision sur le site Renault de Douai représentera à lui seul 2 milliards d'euros.

Les trois premiers Choose France se sont soldés par 6,5 milliards d'euros d'investissements annoncés, dont 2,3 milliards déjà exécutés et 4,2 milliards en cours.