Le variant Delta affole les marchés

Les marchés se sont fortement repliés jeudi, à cause d’une montée de l’inquiétude concernant le variant Delta du Covid 19, précédemment appelé variant indien. La Bourse de Paris a clôturé en chute de 2%. Tous les continents sont concernés.
(Bloomberg)

Les lettres grecques ne sont pas plus rassurantes que les noms de pays. Les marchés se sont fortement repliés ce jeudi, à cause d’une montée de l’inquiétude concernant le variant Delta du Covid 19, précédemment appelé variant indien. La Bourse de Paris a clôturé en chute de 2%, tandis que l’indice américain S&P 500 accusait une baisse de 1,1% à 17h30. Tous les continents sont concernés. En Europe, le secrétaire d’Etat aux affaires européennes Clément Beaune, a déclaré ce jeudi matin que les Français devaient éviter de se rendre en Espagne et au Portugal et qu’il réfléchissait à la mise en place de «mesures renforcées» sur ces pays. De son côté, le Japon a annoncé que les jeux Olympiques de Tokyo se dérouleraient sans spectateur, après avoir mis la ville en état d’urgence sanitaire. Aux Etats-Unis, c’est le variant Epsilon, apparu en Californie qui inquiète, celui-ci serait en effet davantage résistant aux vaccins.

Les secteurs cycliques comme la consommation discrétionnaire sont particulièrement affectés (-2,8% en Europe) mais pas uniquement puisque les valeurs technologiques européennes perdent 2,1%. L’indice Nasdaq (-1,3%) sous-performe le marché américain. Les financières en Europe (-2,4%) sont affectées par la poursuite du repli des taux. Aux Etats-Unis, le rendement des Treasuries 10 ans baissait encore à 1,28%.

Ces inquiétudes surviennent alors que les minutes de la Fed parues mercredi soir réaffirmaient les réflexions concernant une réduction des achats d’actifs de la réserve fédérale. Il fait maintenant peu de doute aux opérateurs que des mesures de «tapering» (ralentissement d’achat d’actifs) seront annoncées lors de la conférence annuelle de Jackson Hole fin août.