Immobilier de bureaux

Le marché locatif faussement en forme

L’augmentation de la demande placée résulte d’un marché guidé par la recherche d’économies - Le maintien relatif des valeurs locatives camoufle d’importantes mesures d’accompagnement.

Principalement motivé par la recherche d’économies, le marché de l’immobilier de bureaux franciliens devrait afficher en fin d’année un volume de transactions tout à fait satisfaisant, de l’ordre de 2 millions de mètres carrés. Un dynamisme retrouvé grâce à une volonté de rationalisation des surfaces de la part des entreprises, à la baisse des valeurs locatives couplée aux efforts financiers consentis par les bailleurs sous forme de mesures d’accompagnement, franchises de loyers ou participation aux travaux.