Bilan 2016

Le marché de l'art plie mais ne rompt pas

Artiprice.com
Le marché de l’art mondial a nettement reculé l’an dernier, de 23 % par rapport à 2015
Les maisons de ventes ont néanmoins stimulé la demande dans un climat d’incertitude
REA, Le miroir, de Paul Delvaux, a été vendu 10,5 millions de dollars chez Sotheby’s Londres le 3 février 2016.

En Occident, le marché très haut de gamme, celui des œuvres vendues plus de dix millions de dollars, s’est considérablement essoufflé l’année dernière. C’est un fait. Seules 82 œuvres ont dépassé ce seuil de prix en 2016 contre 140 en 2015. Ce manque à gagner a principalement affecté les recettes des grandes places de marché anglo-saxonnes : New York (-43 %) et Londres (-30 %), où se concentrent l’essentiel des ventes de prestige.