Le Livret A en passe de battre le record de décollecte de 1996

En novembre, la décollecte a atteint 1,09 milliard d'euros, culminant à 9,59 milliards sur l'année 2015.

Le record de 1996 en passe d'être battu ? Il faudra attendre les chiffres du mois de décembre pour en avoir la confirmation mais l'année 2015 va sans grand suspense exploser ces statistiques. En novembre, le Livret A a affiché son 8e mois d'affilée de décollecte avec 1,09 milliard d'euros. Sur l'année, les retraits culminent à 9,59 milliards d'euros, déjà bien supérieurs aux chiffres atteints sur la totalité de l'année 1996 (8,35 milliards).

En y ajoutant le Livret de développement durable (LDD), la décollecte atteint 11,67 milliard d'euros sur l'année 2015. L'encours du Livret A est de 253,4 milliards d'euros (353,5 milliards avec le LDD).

Petit motif de réjouissance toutefois : après deux mois de très forte décollecte (3,25 et 3,07 milliards en septembre et octobre), - deux mois durant lesquels les ménages puisent dans leur épargne liquide pour régler leur impôt sur le revenu et leurs impôts locaux - l'hémorragie s'est calmée en novembre. 

La baisse du rendement du Livret A explique en grande partie la chute inexorable de la collecte. "Les Français, à tort ou à raison, considèrent que ce taux ne justifie plus de mettre son argent sur le Livret A", décrypte le Cercle de l'Epargne. Mais il alerte toutefois sur le paradoxe de 2015. "Il faut souligner qu’avec une inflation nulle, le Livret A rapporte, en réel, 0,75 % ce qui n’a pas été toujours le cas ces dernières années."

Le Cercle de l'Epargne prend ainsi l'exemple de la période de taux record du Livret A, à 8,5% en 1981. "Mais le taux d’inflation à l’époque dépassait les 10 %, le rendement réel était alors négatif de 2,5 points."