Le fonds H2O Multistrategies s'effondre de près de 80%

Par Réjane Reibaud
Bloomberg

Classé dans la catégorie des fonds Equilibrés, le fonds H2O Multistrategies ne semble plus rien avoir d'équilibré, vacillant dans une contreperformance incompréhensible pour les investisseurs particuliers à qui il est vendu, et sans doute aussi pour les institutionnels.

Le fonds perd environ 78 % depuis le début de l'année, au 19 mars, avec une volatilité à un an de plus de 71% selon des données de Funds360, la plateforme d'information d'Euronext sur les fonds. Dans la catégorie "Fonds Mixte mondial équilibré" où il est classé, la deuxième plus mauvaise performance est un fonds de la société de gestion espagnole Cobas, exposée aux actions Value, très impactées par la crise des marchés financiers. Mais celui-ci perd beaucoup moins que le fonds de Bruno Crastes, fondateur de H2O et gérant de H2O Multistrategies, avec un recul de 48 % depuis le début de l'année et une volatilité de 39 % sur un an.

Une situation qui ne va pas sans inquiéter des conseillers en gestion de patrimoine, une catégorie d'intermédiaires au sein de laquelle Bruno Castres a toujours été le chouchou des gérants stars. Pour le cabinet Quantalys, qui s'est régulièrement plaint du manque d'information de la part de H2O et qui a publié hier une analyse sur H2O, la contreperformance de H2O Multistratégies interroge bien au-delà du fonds seul. Ainsi, H2O Vivace et H2O Multiequities perdent eux aussi plus de 70 %. H2O Allegro s'effondre de plus de 55 %.

"Etant donné le comportement des fonds H2O par rapport à ses pairs, à sa catégorie et par rapport à son indice de référence, il semble évident qu’il existe un facteur x5 ou x6 amplifiant leur comportement dans les phases de hausse ou de baisse des marchés sans doute lié à l’utilisation de levier, de futures ou de produits dérivés", relève Jean-François Bay, directeur général en charge du développement international de Quantalys. Ce dernier note également une incohérence dans les descriptions commerciales du fonds par rapport aux risques pris, aux instruments utilisés et à sa clientèle de particuliers.

Il s'inquiète aussi d'une stratégie qui semble employée quasiment dans tous les fonds. "Visiblement les contre-performances récentes concernent toute la gamme des fonds H2O sans distinction en fonction de l’agressivité du fonds. Un peu comme si la même stratégie avait été mise en place dans tous les fonds avec plus ou moins de risque. Cette exposition mono-stratégie pose des questions pour les investisseurs qui pensaient, a priori, investir sur des stratégies différentes (Multiequities, Multistratégies, Multibonds …). Cela pose des questions également sur le « risque industriel » au niveau de la société de gestion elle-même", conclut Jean-François Bay.

Interrogé par la rédaction, H2O AM se veut rassurant. "Pendant cette période hors-norme, la grande majorité des positions de H2O se sont fortement corrélées, annulant ainsi les bénéfice de la diversification et amplifiant le choc sur les valeurs liquidatives. Il faut noter que les corrélations se normalisent avant que les actifs remontent, ce qui sera important pour le rebond des fonds dès que la crise actuelle se dissipera", explique une porte-parole. Le groupe assure par ailleurs que l'actif net de ses fonds a été très stable dans le contexte actuel.

Il faut aussi rappeler que, comme de nombreux fond, les portefeuilles d’H2O ont un horizon de placement de long terme ; dans le cas d’H2O Multistratégies, cet horizon est de 4 ans.  Avant le déclenchement de la crise et depuis sa création, H2O Multistratégies a en outre affiché une performance annualisée de plus de 16%. Le groupe a indiqué par ailleurs dans différentes communications depuis le déclenchement de la crise qu'il avait tenté de réduire les risques et les corrélations de ses positions pour conserver la capacité de rebond de ses fonds. A ce jour, la performance d’H2O Multistratégies a d’ailleurs déjà commencé à reprendre - de l’ordre de plus de 10%.