Le contrat entre Arkéa et MMG valide le modèle de banque en marque blanche

Franck Joselin
Arkéa reprendra l’informatique du réseau de HSBC France en passe d'être racheté par My Money Group (MMG).
(Photo HSBC)

Le chantier est d’envergure. C’est le Crédit Mutuel Arkéa qui sera chargé de refondre le système informatique du réseau de HSBC France, pour lequel My Money Group a fait une offre de reprise. Arkéa a confirmé dans un communiqué vendredi 25 juin l’information dévoilée par Les Echos. My Money Group utilisera donc les infrastructures du groupe Crédit Mutuel Arkéa et aura recours aux prestations proposées en marque blanche par ses filiales Arkéa Banking Services, pour les services bancaires et ProCapital, pour les services titres.

Ce partenariat est majeur pour de multiples raisons. Pour My Money Group, et son actionnaire le fonds Cerberus, la refonte de l’informatique de HSBC France est une des clés de la rentabilité de cette acquisition. C’est notamment à cause de sa vétusté que d’autres prétendants au rachat avaient jeté l’éponge. Et ce malgré le chèque de 1,9 milliard d’euros concédé par HSBC lors de la vente. Le contrat entre My Money Group et Arkea est d’envergure, Cerberus ayant communiqué sur un investissement de 200 millions d’euros pour améliorer l’informatique et digitaliser le réseau qu’il va acquérir. Ces travaux s'annoncent compliqués, d'autant que tout ne sera pas transféré à Arkéa, My Money Group voulant conserver en interne une partie des services.

Pour le Crédit Mutuel Arkéa, ce partenariat est aussi important. « Cela prouve la robustesse de nos solutions, que nous utilisons déjà en interne, ou pour Axa Banque en marque blanche », déclare à L’Agefi Julien Carmona, le nouveau président du Crédit Mutuel Arkéa. Par ailleurs, si Arkéa Banking services travaille déjà en marque blanche avec Allianz Banque, La Banque Postale, Adyen, Brink’s France ou encore Système U, ce nouveau contrat conforte le mutualiste dans la volonté de se diversifier dans les solutions de banque externalisée en marque blanche, la bank as a service.

En 2020, le résultat net d’Arkéa Banking Services n’était que de 3,5 millions d’euros (sur les 356 millions d’euros de résultat net d’Arkéa), mais déjà en progression de 70% par rapport à 2019. D’ailleurs, le pôle destiné aux professionnels (BtoB) d’Arkéa, comprenant, outre Arkéa Banking Services, Monext, Nextalk, ProCapital, CFCAL, Financo, Leetchi ou Pumpkin, représente d’ores et déjà 17% des revenus du groupe.