Produits d'épargne

Le conseil automatisé en voie de régulation

Les robo-advisors proposés par les fintechs intègrent progressivement les offres des acteurs institutionnels qui développent la distribution en ligne

Ces prochaines semaines, les annonces de partenariats entres des institutionnels de la gestion d’épargne et des start-up vont se succéder. Les intérêts en jeu sont multiples. Pour les compagnies d’assurances, par exemple, il est notamment question de développer la distribution d’épargne en ligne qui a tendance à faire du surplace en France. Pour les conseillers, le recours à ce type d’outils est un atout supplémentaire pour valoriser un accompagnement à haute valeur ajoutée.