Le bitcoin en chute de 14 % dimanche après des hausses record

Capucine Cousin
Il a perdu 12.000 dollars par rapport à mercredi dernier, jour de l'entrée au Nasdaq de Coinhouse.
(Pete Linforth/Pixabay)

Le bitcoin a chuté de 14% dimanche, à 51.541 dollars, perdant en bonne partie les gains qu’il avait engrangés la semaine dernière. Son plus petit rival, l’ether, lié au réseau de l’ethereum, a chuté quant à lui de 10% à 2.101 dollars.

Comment expliquer cette chute brutale ? Le site de données CoinMarketCap a évoqué une panne d’électricité dans la région du Xinjiang en Chine, qui aurait fait chuter la puissance de calcul de certaines fermes de minage de bitcoin en Chine. Or les fermes de minage, plusieurs ordinateurs affectés aux activités de minage de cryptomonnaies, consomment beaucoup d’énergie. «Cette panne d’électricité révèle une fragilité fondamentale: si le réseau du bitcoin est décentralisé, le minage ne l’est pas», souligne Luke Sully, directeur général du spécialiste des actifs Ledgermatic, cité par l’agence Reuters.

Des analystes de la blockchain ont pointé sur Twitter «une forte baisse» due à la panne. Et ce en référence à la volatilité de l’index qui mesure la capacité de traitement de l’ensemble du réseau du bitcoin, et qui détermine l’énergie requise par les mineurs pour produire de nouveaux bitcoins.

D’autres facteurs peuvent expliquer cette chute brutale de la cryptomonnaie, starisée ces dernières semaines, et comparée à l’or par certaines banques, telle JPMorgan.

Déjà, cette chute est survenue juste après que la banque centrale de Turquie a annoncé, vendredi, bannir l’utilisation des cryptomonnaies pour les achats, expliquant que les actifs utilisant les technologies de registre distribué ne sont «soumis à aucun mécanisme de régulation ou de supervision, ni à une autorité centrale». Les volumes de transactions en bitcoin dans le pays ont représenté 218 milliards de livres (22,6 milliards d'euros) entre début février et le 24 mars, selon les données du cabinet d'études spécialisé américain Chainalysis.

Autre fait, peut-être que les cryptomonnaies, en surchauffe ces dernières semaines, étaient aussi mûres pour un recul. La semaine dernière encore, l’introduction au Nasdaq de la plateforme de cryptomonnaies Coinbase a fait grimper le cours du bitcoin. Quand bien même cette entrée boursière a déçu les marchés, avec un cours de bourse qui a accusé le coup mercredi dernier en fin de journée, Coinbase a poussé le bitcoin au sommet, à près de 65.000 dollars.

Si ce trou d’air est passager ou se confirme, le bitcoin reste indubitablement au sommet, en hausse d’environ 90% depuis le 1er janvier.