La Place de Paris donne une définition de la finance à impact

La rédaction
Les acteurs financiers devront apporter une preuve des effets bénéfiques des investissements.

Un jalon a été posé. Le groupe de Place voulu par Bercy et animé par Finance for Tomorrow vient de rendre publics ses premiers travaux sur la finance à impact. Cette phase préliminaire consistait à définir clairement ce que recouvrait cette notion pour la Place de Paris. « La finance à impact est une stratégie d’investissement ou de financement qui vise à accélérer la transformation juste et durable de l’économie réelle, en apportant une preuve de ses effets bénéfiques », explique le rapport. « Les déclarations ne suffisent plus, les acteurs financiers doivent prouver leur contribution à cette transformation », souligne dans un communiqué Olivia Grégoire, secrétaire d’Etat chargée de l’Economie sociale, solidaire et responsable.

Le groupe de travail a précisé que cette notion devait s’appuyer sur les piliers de l’intentionnalité, de l’additionnalité et de la mesure de l’impact. La finance à impact devra ainsi démontrer « la recherche conjointe, dans la durée, d’une performance écologique et sociale et d’une rentabilité financière, tout en maîtrisant l’occurrence d’externalités négatives ».

Par ailleurs, il devra être adopté « une méthodologie claire et transparente décrivant les mécanismes de causalité via lesquels la stratégie contribue à des objectifs environnementaux et sociaux définis en amont ». Et cela tout en évitant une vision court-termiste et permettant une gestion de l’impact tout au long du cycle d’investissement ou de financement.

Enfin, la finance à impact devra justifier « l’atteinte de ces objectifs environnementaux et sociaux s’inscrivant dans des cadres de référence, notamment les Objectifs de Développement Durable, déclinés aux niveaux international, national et local ».

Afin de rendre cette définition la plus large et y associer le plus de monde possible, le rapport insiste aussi sur le fait que le volet financier ne devait pas être négligé. La finance à impact « poursuit deux objectifs à la fois : l’impact social ou environnemental et le rendement financier ».