La monnaie digitale Libra rentre dans le rang

Alexandre Garabedian
Une version plus acceptable aux yeux des régulateurs du projet sponsorisé par Facebook a été présentée jeudi. Le lancement est prévu fin 2020.
Bloomberg

Facebook tire les leçons du tir de barrage qui avait accueilli en juin dernier son projet de monnaie digitale mondiale, le Libra. Pour éviter un veto des régulateurs, l'association Libra, basée en Suisse et qui pilote le projet, a publié jeudi une version moins ambitieuse de sa monnaie fondée sur la technologie blockchain. Elle a aussi déposé auprès des autorités suisses une demande de licence en tant que «système de paiement», pour un lancement prévu fin 2020.